SYNODE 2021 -2024 : POUR UNE EGLISE SYNODALE

By | 6 octobre 2021

Archevêché de Malines-Bruxelles
VICARIAT DU BRABANT WALLON
Mgr Jean-Luc Hudsyn
Evêque auxiliaire    

Aux prêtres, diacres, animatrices et animateurs pastoraux du Brabant wallon 

Concerne : SYNODE 2021 -2024 : POUR UNE EGLISE SYNODALE  

ETAPE VICARIALE ET DIOCESAINE : Octobre 2021 – Pâques 2022 

Chers amis, 

Vous savez que le pape François – dans la perspective du prochain Synode – a demandé à l’Eglise de  s’interroger sur quels chemins de synodalité nous devrions davantage avancer pour être une Eglise qui  veut favoriser en son sein et avec tous un véritable « faire route ensemble » selon l’étymologie du mot  syn-ode

Comme vous le dira le cardinal Jozef De Kesel dans une lettre qui vous parviendra bientôt : « Le Pape  François a souhaité explicitement que cet événement ne soit pas qu’une affaire d’évêques. Il veut que  le synode concerne toute la communauté ecclésiale et en particulier les Eglises locales ». Le 17 octobre  commence l’étape vicariale et diocésaine – puis il y aura une étape continentale et enfin, en 2023, la  rencontre au plan de l’Eglise universelle à Rome.  

Comme le tempo demandé est assez pressant, je vous contacte déjà pour vous présenter comment  nous allons nous y prendre au sein du vicariat. Après avoir consulté le Conseil du Vicariat et le Collège  des doyens, voici comment nous allons procéder en Brabant wallon.  

Nous allons travailler à quatre niveaux : 

1. Une évaluation de notre démarche de type synodal « Tous disciples en mission » 2. Une évaluation de la synodalité mise en œuvre dans les UP 

3. Un sondage auprès de 10 groupes témoins 

4. En paroisse ou en UP  

Des responsables seront nommés pour chacune de ces démarches. La synthèse des résultats sera  envoyée aux coordinateurs diocésains pour la fin janvier 2022 au plus tard. Les consignes sont très  strictes pour rendre possible le traitement des remontées au sein du diocèse et ensuite entre tous les  diocèses de Belgique : le rapport de chaque groupe devra tenir en une page.  

La relecture des résultats de cette démarche nous sera évidemment bien utile aussi pour discerner les  conversions qui nous sont demandées au sein de notre propre Vicariat.  

______________________ 

1. Une évaluation de notre démarche de type synodal « Tous disciples en mission » 

Le document préparatoire envoyé par Rome (désigné dans la suite du texte par les lettres DP) nous  pose comme question au n° 2 : Comment ce « marcher ensemble » se réalise-t-il aujourd’hui dans 

notre Eglise particulière ? Des membres du comité de pilotage de notre démarche vicariale « Tous disciples en mission » vont tirer le bilan de ces deux ans d’expérience ecclésiale : depuis les lancements  de la démarche vécues dans les Unités pastorales en octobre 2018 jusqu’à la publication des Huit  priorités pastorales pour une Eglise en mission en janvier 2020. 

Ce bilan répondra aux questions suivantes : joies d’une telle démarche ? difficultés ? appels de l’Esprit  discernés ? 

2. Une évaluation de la synodalité mise en œuvre dans les UP 

La manière dont les Unités pastorales ont été conçues au sein du Vicariat du Brabant wallon visait  effectivement à une plus grande coresponsabilité (synodalité) entre prêtres, diacres, laïcs nommés et  chrétiens de nos communautés (groupe des permanents ; conseils d’UP ; coresponsabilité au sein des  Pôles…) et à une mission de l’Eglise davantage en sortie et sensible aux besoins et attentes de ce  monde qui nous entoure.  

Nous allons relire l’expérience déjà engrangée à partir des questions suivantes : dans la mise en place  des Unités pastorales que vivons-nous comme joies ? – difficultés ? – blessures ? – quels fruits dans la  vie interne des communautés et dans « la façon dont le Peuple de Dieu chemine avec la famille  humaine tout entière » [DP n° 27] ? – comment est ressentie la manière dont est exercée l’autorité ? – quelle place est donnée à la participation de tous ? – les nouveaux pas à franchir ? 

Chaque responsable d’Unité pastorale consacrera une réunion avec son Conseil d’UP pour répondre à  ces questions d’ici fin décembre 2021 au plus tard. 

Chaque doyen réunira, d’ici fin janvier 2022 au plus tard, les responsables d’UP de son doyenné – chaque RUP étant accompagné d’un membre laïc de son Conseil d’UP. Ils partageront sur ce qui s’est  dit dans chacun des conseils d’UP et synthétiseront en une page les apports significatifs des UP du  doyenné. Chaque doyen coordonne cette démarche pour son doyenné. 

3. Un sondage auprès de 10 groupes témoins  

Pour être à l’écoute des différents « compagnons de route » qui nous sont donnés [DP n° 28 I] et en  leur donnant l’occasion de prendre la parole [DP n° 28 II et III], nous allons créer une dizaine de  groupes de partage diversifiés. Leur réflexion a pour but de nous aider à envisager un avenir plus  synodal pour l’Eglise. A l’aide des services du Vicariat on créera les groupes suivants :  

  • un groupe issu du monde des détenus 
  • un groupe issu des aumôneries hospitalières et de maisons de repos (patients, soignants, aumôniers)
  • un groupe de personnes vivant dans la précarité
  •  un groupe de catéchumènes et de néophytes
  • un groupe diversifié de jeunes
  • un groupe diversifié représentant des familles
  • un groupe de personnes réfugiées accueillies en Brabant wallon
  • un groupe de responsables d’Eglises-sœurs
  • un groupe d’animateurs et animatrices pastorales
  • un groupe de personnes sensibles à l’écologie intégrale

+ le Conseil presbytéral  

+ le groupe des diacres 

Ils débattront de la manière dont – d’après leur expérience – l’Eglise, nos paroisses, nos communautés  sont ressenties et les pas qu’elles devraient faire en vue de favoriser un plus grand « faire route  ensemble ». Le DP propose les questions suivantes (chaque groupe prenant les questions qui lui  conviennent en les adaptant si nécessaire) :  

dans les paroisses, nos communautés d’Eglise, le Vicariat du Brabant wallon : qu’en est-il  de notre écoute ? de notre capacité de dialogue : dans l’Eglise et avec le monde qui nous  entoure ? – comment est ressentie la manière dont est exercée l’autorité dans notre  Eglise ? – quelle place est donnée à la participation de tous dans le discernement des  objectifs à poursuivre, des pas à accomplir ? – comment est encouragée la prise de  responsabilité des fidèles ?… 

Ces rencontres se feront au cours d’une ou de deux réunions regroupant une dizaine de personnes  autour de la personne responsable. Celle-ci enverra une page de conclusion d’ici fin janvier au plus  tard.  

4. Dans les paroisses, les UP 

Toute paroisse ou Unité pastorale qui le souhaite et là où des groupes en expriment la demande, la  même démarche qu’au point 3 ci-dessus sera organisée avec les mêmes consignes. 

_______________________________ 

Comme le demande la Commission du Synode ainsi que la lettre de M. le Cardinal, cette démarche fait  déjà partie du synode. Elle relève non de la simple discussion ou du débat d’idées mais d’un  discernement dans l’Esprit. Par conséquent, on veillera à confier dans la prière ces différents partages.  On y sera attentif à la qualité de l’écoute et du dialogue dans la vérité, la liberté et la fraternité.  

Nous confierons toute cette démarche au Seigneur lors du lancement diocésain du 17 octobre  prochain lors d’un office célébré avec le Cardinal en la cathédrale de Bruxelles à 15h. Les règles  sanitaires à Bruxelles l’imposant (200 personnes seulement), seule une petite délégation du Brabant  wallon y participera mais nous serons tous en communion ce jour-là et avec les diocèses du monde  entier qui vivront un même moment d’envoi et de prière. 

Les réponses seront envoyées à « SYNODE » – Centre pastoral – Chaussée de Bruxelles 67 – 1300  Wavre ou par mail à secretariat.mgr.hudsyn@bwcatho.be avec comme objet : « SYNODE BW ». 

Merci déjà à tous. 

Le 5 octobre 2021 

+ Jean-Luc Hudsyn